Le “trader fou” de la Société Générale : A quand un suicide ?

Publié le par Dc Evo

Coup de chance, je suis risk-manager chez un concurrent de SG-CIB (Société Générale – Corporate and Investment Banking).

Ce qui s’est passé est absolument impossible :

    -On ne peut pas accumuler des pertes progressivement sans « margin call » (sans déposer de l’argent en garantie chez la contrepartie a qui on doit de l’argent).

    -La pose en question (de l’ordre de 50 milliards probablement) est absolument monstrueuse, tout le monde aurait été au courant dans le marché.

    -La dégringolade du cours de la Générale date d’avant la date alléguée de découverte.

    -Les rumeurs faisaient état de la perte, mais PAS de l’origine de la perte.

    -Le CDS (assurance contre le risque de défaut de la Société Générale) a monte de 17% le Jeudi (découverte alléguée de Vendredi).

    - Il n’y a pas une personne sur le marché qui croie à cette histoire.

 

Cette affaire n’est qu’un vaste camouflage. Le trader est un bouc émissaire (la photo qui circule est celle de l’intranet de la Générale, en exclusivité sur mon blog, la copie de sa fiche sur cet intranet…). Certainement pas innocent, sinon ce serait un fort mauvais bouc émissaire, mais pas coupable de ce dont on l’accuse !

Le seul risque maintenant est qu’une enquête pénale mette a jour la vérité ; cette enquête devra donc s’arrêter, et comment ? Devinette !



blogHenri.jpg

Commenter cet article

Esteban Nifar 25/01/2008 16:16

Salut... Bravo pour tes commentaires...Tu as totalement raison... Ils sont en train d'essayer de nous faire passer un trader certainement très imprudent pour le lampiste idéal...
j'ai moi meme publié un ou deux petits posts sur le sujet ou j'abonde dans ton sens...
PS ; Je bosse depuis des années avec la SG et j'ai récupéré la même fiche que toi...