Le rapport Attali… aussi intelligent que son auteur est honnête…

Publié le par Dc Evo

Le rapport Attali (ici dans son intégralité) se résume en ces deux propositions (trouvées en allant au hasard au milieu du document) : Une contradiction permanente entre les propositions:

-Comment on peut avoir à la fois une libre négociation et un arbitrage ?

-Sur chaque domaine, ce rapport propose plus de liberte ET plus de contraintes, chaque fois en opposition flagrante...


DÉCISION 199

_ Créer au niveau régional une instance arbitrale entre les distributeurs et les fournisseurs indépendants, afin que chacun puisse faire valoir équitablement ses droits.

DÉCISION 204

_ Abroger les dispositifs du code du commerce qui font obstacle à la libre négociation de conditions commerciales entre fournisseurs et distributeurs.

 
Rappelons pour la petite histoire la nullité et les erreurs récurrentes dans le blog de Attali sur l’Express.

Un exemple amusant  ici:

Le 22 Février 2007 : « Les débats sur les chiffrages des programmes des candidats sont pathétiques. Non seulement aucun d’entre eux ne sait comment les financer, mais encore, à supposer qu’ils le soient, les montants en jeu sont dérisoire : On parle de 35 milliards d’euros pour cinq ans, soit 7 milliards de plus par an . Sait on que ces 7 milliards  ne représente que la moitié du profit d’une seule grande entreprise française, Total ? »

 

Eh oui notre brave Attali n’avait même pas compris que 35 milliards sur 5 ans, cela veut dire 35 milliards par an, développés sur 5 ans… comme c’était pourtant explicitement dit par les candidats et leur staff.

Dans ce billet, notre ami, aujourd’hui libéral, était tout simplement pour la nationalisation des entreprises publiques. Une girouette!

Dommage que l’autre « grand économiste » Patrick Arthus n’ait pas fait partie de la commission, une personne capable de publier le jour même deux opinions contraires dans deux journaux n’aurait pas manqué d’ajouter du piment aux conclusions!

Commenter cet article