Le mensonge climatique: Y a-t-il consensus 2 : Les températures au cours du millénaire passé.

Publié le par Dc Evo

Les températures actuelles sont peut-être inusuelles à l’échelle centenaire… mais pas a l’échelle millénaire.

 

Pour commencer, on nous annonce régulièrement des records historiques dans telle ou telle ville de France. Ces records on bel et bien été mesures, mais pas dans les « mêmes » villes : Plus de bitume, plus de voitures, plus d’effet de serre local (du aux gaz d’échappement), plus d’absorption du soleil par les toits et la chaussée etc.

 

Pour continuer un peu, le climat connait plusieurs cycles, d’une longueur respective d’environ 500, 20 000 et 100 000 ans. Et il y a 500 ans, la température était bien plus élevée qu’elle ne l’est maintenant. Sans pour autant que l’ont ait eu des tornades en France ou des cataclysmes particuliers.

La preuve ? Le Groenland ! Ce nom veut dire terre verte en néerlandais, car lorsqu’au 15eme siècle les colons néerlandais découvrirent cette terre, ils y virent des prés abondants et de la terre fertile. Ils s’installèrent d’ailleurs, et plantèrent du blé. Ce n’est que deux siècles plus tard au cours du mini âge glaciaire qu’ils durent retourner sur le continent.

 

Clairement les ours blancs n’avaient pas disparu, pas plus que les phoques. D’ailleurs, contrairement aux rapports alarmistes entendus dans les media, ces espèces dans leur ensemble se portent bien et sont en augmentation. Ce ne sont que certaines populations qui diminuent pendant que d’autres prospèrent.

 

D’ailleurs, le GIEC en 96 reconnaissait cet « optimum médiéval » (nomme ainsi car l’Europe prospéra) :

Graph du GIEC (IPCC en 96).

IPCC-96.jpg  

Amusamment, ce graph a été fortement modifie en 2001 : (plus rien à voir)

 

 

Comment ils ont obtenu ce graph ? Ils ont mesure les stries des pins très âgés, supposant que la vitesse de croissance indiquait la température… alors évidemment que l’accroissement du taux de CO2 dans l’air augmente leur vitesse de croissance également !

Et pour couronner le tout, ils ont trafique les données, comme cela a été prouve par la suite. L’article de Nature publiant ce graph a d’ailleurs été retire… mais dans le rapport du GIEC, cette courbe figure toujours.

 

 

Je vous invite tous a lire soit :

En anglais et en 40 pages :

Apocalypse cancelled

 En français et en quelques pages :

Cercle Zététique : Réchauffement climatique, une bulle d'air chaud ?

Commenter cet article